Il neige sur la ferme de Lohennec


Quand Yvon a repris la ferme de ses parents, il avait seize ans, c’était il y a longtemps déjà. 

Aujourd’hui, il a cinquante ans, il est fier de ses vaches laitières, il est devenu l’un des plus importants producteurs de lait du Finistère. Des années sans répit, la traite deux fois par jour, les travaux dans les champs jusqu’à la nuit, pas de week-end, pas de vacances. Une volonté de fer, un courage à toute épreuve. 
Et pourtant, il ne s’en sort plus. Les factures s’amoncellent, il travaille à perte. Grève du lait, banderoles, réunions, négociations… Rien n’y fait, les producteurs de lait ne font pas le poids face à la toute-puissance des industriels laitiers et des distributeurs. 

A bout de souffle, il a pris la décision de se séparer de ses soixante-dix vaches, la mort dans l’âme. Ni son fils, ni sa fille ne pourront reprendre l’exploitation… 

Il neige sur la ferme de Lohennec… 

Yvon ne sait pas encore de quoi demain sera fait. Mais il a déjà retrouvé le sourire et les projets germent dans sa tête. 

Demain sera différent. 







---->Pour voir les photos - To see the pictures

'Je suis un Paysan, d'une famille de la campagne, qui a toujours travaillé à la terre et à l'élevage.
Je vis et travaille là où je suis né, sur ma Terre. 
J'ai pratiqué pendant de longues années avec plaisir, ce dur métier, comme il me l'avait été enseigné par mes études agricoles. 
Mais j'ai pris récemment conscience que celà ne valait plus la peine de continuer ainsi, à produire plus pour assurer l'enrichissement des multinationales, coopératives agricoles, et autres vautours...Alors même que mon propre revenu n'avait cessé de diminuer.
Petit à petit, le temps consacré au travail s'est imposé contre mon gré, avec une ampleur telle, que je ne pouvais me consacrer à d'autres valeurs. 
Malgré tout, d'autres solutions existent. Il est possible de vivre sa vie de Paysan, sans s'engouffrer dans un système productiviste, vecteur d'une surproduction malsaine au sein de nos sociétés. 
Le premier mars 2011, j'ai mis fin à cette façon de faire sur ma ferme. J'ai vendu mes 70 vaches laitières.
Beaucoup de consommateurs et de producteurs réagissent aussi. Les circuits courts de proximité en sont un bel exemple. 
Du bon sens, du courage et du plaisir pour les paysans des générations futures.'
Yvon, Paysan
Using Format